fbpx

Crowdfunding définition

Explications

Pour obtenir le financement d’un projet entrepreneurial ou commercial, plusieurs méthodes sont disponibles. Pour réaliser leur projet, certains font un prêt à la banque et d’autres passent par le crowdfunding. Encore appelé financement participatif, ce système de financement permet la mise en contact des porteurs de projets et des investisseurs. Découvrez ce que c’est que le crowdfunding ainsi que son fonctionnement.
Si vous souhaitez découvrir d’autres termes liés au monde de l’investissement, vous pouvez visiter notre glossaire financier.

SOMMAIRE

Définition du crowdfunding

Le crowdfunding est un système dont le but est de faire la collecte des participations financières d’un nombre important de particuliers par le biais d’un site internet. Les fonds collectés sont destinés au financement d’un projet. Les projets financés proviennent de divers domaines. Il peut s’agir de projets artistiques, de projets immobiliers ou de projets agricoles, etc.

Ce genre de financement est réglementé par l’ordonnance du 30 mai 2014 n° 2014-559 et le décret du 16 septembre 2014 n° 2014-1053.

Lors d’une opération de crowdfunding, deux parties sont concernées :

  • Les investisseurs qui participent avec un montant d’argent donné à un projet qu’ils trouvent intéressant ;
  • Les porteurs de projets qui n’ont pas le capital nécessaire pour la mise en œuvre de leurs projets.

Les fonds collectés ne peuvent excéder un plafond de 2,5 millions d’euros. Dans un système de crowdfunding, les risques de perdre une partie ou la totalité des fonds investis ne sont pas exclus. Il serait donc convenable de faire une évaluation des risques avant de participer à un financement participatif. 

Fonctionnement du crowdfunding

Le rôle d’intermédiaire des plateformes de financement participatif consiste à choisir, en tenant compte de certains critères, les projets à présenter aux investisseurs. Ces plateformes garantissent l’exactitude des informations que fournissent les porteurs de projets. Cependant, elles ne sont pas garantes de leur succès. 

Une plateforme de crowdfunding prend des commissions chez les porteurs de projet et peut aussi prélever des frais aux investisseurs. Il est donc indispensable de se renseigner avant de faire un investissement auprès d’une plateforme.

Il faut particulièrement s’informer sur les conditions de sortie d’investissement et s’assurer que le montant collecté est réellement attribué au projet sélectionné. Il faut aussi vérifier si la plateforme a un statut qui correspond à son objet.

Les différents types de crowdfunding

Il y a trois grandes catégories de crowdfunding : le prêt, l’investissement et le don.

Don

Ici, l’investisseur soutient un projet en donnant une participation financière. Cette participation ne donne pas droit à un retour sur investissement. Par contre, l’investisseur peut se voir offrir une récompense telle un billet gratuit ou un cadeau symbolique.

Prêt

Les fonds investis par le particulier lui sont retournés suivant des échéances bien définies. Le capital peut être retourné avec ou sans plus-values. Depuis l’année 2016, ceux qui prêtent de l’argent aux porteurs de projets peuvent le faire jusqu’à 2000 euros dans le cadre d’un prêt rémunéré. Dans le cas où le prêt ne serait pas rémunéré, ils peuvent avancer 5000 euros.

Investissement

L’investisseur soutient financièrement un projet, et il obtient en retour des actions, des titres financiers, des obligations convertibles ou à taux… L’un des titres financiers les plus connus liés au crowdfunding est le minibon. C’est un bon de caisse nominatif. Il peut être souscrit par des institutions, des particuliers ainsi que des entreprises. Il n’est pas négociable, et couvre une durée maximale de 5 ans. 

Ce titre permet au prêteur d’entrer en possession de la somme convenue à une échéance précise, en contrepartie du montant prêté. Sur le plan fiscal, les particuliers ont la possibilité de déduire les pertes subies du capital des minibons dans une limite de 8000 euros par année.

Questions fréquentes :

  • Quels avantages présente le Crowdfunding ?

Le crowdfunding permet aux porteurs de projets de faire un genre d’étude de marché moyennant peu de frais. Mis à part l’intérêt financier qui est bien évident, le financement participatif permet aux porteurs de projets d’avoir non seulement l’accompagnement des investisseurs, mais aussi de profiter de leurs conseils. Certains conseils ont le don d’être profitables.

  • Quels modes de financement y a-t-il pour les entreprises ?

Pour son financement, une entreprise a la possibilité de recourir à deux grands types de capitaux. Il s’agit des fonds quasi propres ou propres, et les financements ou fonds externes. Les financements quasi propres et propres viennent des associés de l’entreprise ou seulement de l’entrepreneur individuel. Les fonds externes quant à eux sont fournis par des organismes externes.

  • Quel porteur de projet peut faire du crowdfunding ?

Concernant le crowdfunding lié au financement des entreprises, ou du don, le porteur de projet n’a pas besoin de remplir une quelconque condition particulière. Un particulier, une personne morale ou physique, un professionnel peut soumettre son projet à travers un mécanisme de crowdfunding.

  • Quelles sont les deux sources de financement externe ?

La première source de financement externe d’une entreprise vient principalement du système bancaire. La seconde source principale de financement est le marché financier.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Cet article vous plaît ? Partagez-le !

Besoin de conseils ?

Prenez un rendez-vous téléphonique avec l’un de nos Conseillers en Gestion de Patrimoine