fbpx

CASH SQUEEZE

Définition

Si l’immobilier est connu pour être un secteur assez juteux, il faut, cependant, reconnaître que les investisseurs peuvent rencontrer des situations critiques. Parmi ces situations, le cash squeeze arrive en tête de peloton.

Émanation directe d’une série de décisions et d’actes non maîtrisés, le cash squeeze peut placer l’investisseur dans une posture délicate, voire dangereuse. Heureusement, il existe plusieurs précautions pour se prémunir contre la survenance d’un cash squeeze.

Qu’est-ce que le cash squeeze ? Quelles sont les solutions préventives pour éviter un cash squeeze ? Quel lien peut-on faire entre cash squeeze et fiscalité ?

Dans cet article, nous répondons à ces questions importantes pour une parfaite compréhension du phénomène récurrent du cash squeeze immobilier. Si vous souhaitez découvrir les autres termes liés au secteur de l’investissement, vous pouvez visiter notre page glossaire financier.

cash squeeze immobilier
SOMMAIRE

Qu’est-ce que le cash squeeze ? 

Selon la majorité des analystes, le cash squeeze est la pire situation que puisse rencontrer un investisseur immobilier. En réalité, on entend par cash squeeze une situation économique difficile et compliquée faisant suite à une avalanche de comportements imprudents et à risque.

Ainsi, si l’investisseur décide d’investir de l’argent dans une affaire immobilière sans prendre connaissance de l’état de ses finances, il pourrait se retrouver engouffré dans un cash squeeze. Lorsque le bien acquis et les travaux de rénovation effectués pour la remise en état s’avèrent onéreux, un sérieux problème de finance pointera son nez. 

De plus, si l’investisseur mise sur un ou plusieurs immeubles à forte rentabilité et que la situation fiscale de ceux-ci devient trop importante, les revenus locatifs prévus pour couvrir ces charges seront insuffisants.

Toutes ces situations placent l’investisseur immobilier dans une situation où la perte financière est assez considérable. Le remboursement de l’emprunt immobilier devient problématique, étant donné qu’il n’y a presque pas de bénéfices pour couvrir le crédit. 

Ainsi, l’investisseur se retrouve dans une posture où la vente à perte du bien immobilier s’avère judicieuse pour sortir la tête de l’eau.

Comment éviter le cash squeeze ? 

Il n’y a aucun doute : le cash squeeze est un évènement qu’aucun investisseur ne souhaite rencontrer sur son parcours. Cependant, éviter ce genre de problème nécessite la prise de plusieurs précautions en amont et en aval.

La première solution préventive qui s’impose est de réaliser un audit de votre situation financière. Cet audit doit être conduit par un professionnel du monde des finances et de l’immobilier ayant de l’expérience. 

L’audit de vos finances permet de déterminer, avec exactitude, les investissements immobiliers et les montages financiers adaptés à votre profil d’investisseur. Le travail du professionnel vous permettra d’avoir une vue générale sur les rendements des biens immobiliers.

Si après l’achat du bien immobilier, l’imposition sur l’immeuble devient conséquente à cause de l’importance des revenus financiers, le professionnel saura trouver une astuce légale pour alléger vos charges fiscales.

Généralement, dans ce type de situation, on procède à la création d’une Société civile immobilière (SCI). Grâce à certains montages financiers impliquant l’amortissement, cette solution permet de réduire l’assiette fiscale avec pour corollaire l’application d’un taux nettement plus faible.

Ensuite, l’autre solution est de constituer une réserve de fonds. Appelée « réserve de sécurité », cette épargne représente au moins une année de revenus locatifs. Ce compte doit être régulièrement approvisionné en vue de réduire le risque qui pèse sur les épaules de l’investisseur.

Par ailleurs, pour éviter le risque d’un cash squeeze, assurez-vous de commanditer une estimation des travaux de rénovation à réaliser sur le bien immobilier acquis. Ce travail doit être confié à des professionnels sérieux, fiables et dont les compétences ne font aucun doute. De plus, nous vous conseillons de faire une majoration de 25 à 30 % sur l’enveloppe financière prévue pour les travaux de rénovation. 

Cash squeeze et fiscalité 

Dans la majorité des cas, l’avènement d’un cash squeeze est dû à une forte imposition. Ainsi, lorsque l’investisseur n’est pas assez prévoyant, il n’est pas exclu qu’il croule sous le poids de la fiscalité excessive.

Pour échapper à ce problème de fiscalité, la création d’une SCI est la solution la mieux connue. Elle offre un grand nombre d’avantages à savoir :

  • Faible taux d’imposition ; 
  • Fiscalité du ménage rendue moins pénible ; 
  • Facilite la constitution d’un patrimoine. 

Questions fréquentes :

1 – Qu’est-ce qui cause principalement le cash squeeze ? 

Le cash squeeze est principalement une résultante de l’imprudence ou de la naïveté excessive certains investisseurs immobiliers. Lorsqu’on ne prend pas le temps d’analyser sa situation financière avant d’investir, un cash squeeze est souvent récurrent.   

2 – Quelle est la situation opposée au cash squeeze ? 

Le cash-flow est la situation opposée au cash squeeze. Dans le cash-flow, l’investisseur possède les fonds et les bénéfices nécessaires pour remplir ses charges et rembourser son crédit immobilier.

3 – Le cash squeeze peut-il conduire à une vente à perte du bien immobilier ? 

Dans le cash squeeze, toutes les situations pouvant permettre de régler les dettes et les soucis financiers de l’investisseur sont envisageables. Selon la gravité de la situation, la vente à perte du bien immobilier est une option qui pourrait s’avérer inéluctable. 

4 – Que faut-il faire pour ne pas se faire prendre au piège du cash squeeze ? 

Pour espérer ne pas croiser le chemin du cash squeeze, il est important de se faire conseiller avant d’investir dans un projet immobilier. Investir dans n’importe quel type de projet sans analyse préalable est le chemin le plus court pour rencontrer le cash squeeze et se perdre dans le flot des impôts excessifs. 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Cet article vous plaît ? Partagez-le !

Besoin de conseils ?

Prenez un rendez-vous téléphonique avec l’un de nos Conseillers en Gestion de Patrimoine