fbpx

Assurance vie fonctionnement

Définition

L’assurance vie répond à plusieurs types de projets. Que ce soit pour un projet de retraite, de transmission ou pour une diversification de patrimoine, vous trouverez le contrat adéquat. Son atout majeur est qu’il rend possible la constitution d’un capital à long terme. De plus, il favorise l’accès à une fiscalité moins lourde. Fonctionnement, avantages, fiscalité : voici un aperçu sur l’assurance vie.
Si vous souhaitez découvrir d’autres termes liés au monde de l’investissement, vous pouvez visiter notre 
glossaire financier.

SOMMAIRE
fonctionnement d'une assurance vie

Comment fonctionne une assurance vie ?

L’assurance vie est un contrat qui met en jeu plusieurs acteurs :

  • un souscripteur ;
  • un intermédiaire financier ;
  • un bénéficiaire.


Le
souscripteur est un particulier, et l’intermédiaire financier peut être une compagnie d’assurance ou une banque. Dans un contrat d’assurance, il est souvent question d’assuré. Ce terme désigne la personne dont la mort oblige l’assureur à verser le capital. Bien souvent, assuré et souscripteur désignent la même personne. 

Le dernier acteur dont il est question dans un contrat d’assurance vie est le bénéficiaire. C’est la personne que le souscripteur désigne pour percevoir le montant du capital au cas où l’assuré décèderait. Un bénéficiaire n’est pas toujours une personne physique, il peut s’agir d’une personne morale comme une fondation ou une association.

Les cotisations effectuées par le souscripteur sont investies sur divers types de produits financiers. Deux grands types sont à distinguer. Il y a le fonds en euros qui met en avant la sécurité, puisque le souscripteur a la garantie de rentrer en possession de ce qu’il a investi. Il y a aussi les unités de compte qui sont un investissement un peu plus risqué, puisqu’il est sujet aux fluctuations des marchés financiers. Cependant, il permet d’obtenir un rendement plus élevé. Le souscripteur a la possibilité d’investir sur les deux grands types d’investissement à la fois.

Sur la base des différents types d’investissements proposés, il est possible de distinguer deux types de contrats d’assurance vie. En premier lieu, les contrats mono support qui donnent la possibilité d’investir uniquement sur le fond en euros. En deuxième lieu, il y a les contrats multi support permettant d’investir sur le fonds en euros, mais aussi sur les unités de compte. C’est d’ailleurs ce type de contrat qui est fréquemment proposé.

Quelle fiscalité pour l’assurance vie ?

L’assurance vie donne accès à une fiscalité allégée.

Le prélèvement forfaitaire unique

Depuis septembre 2017, aux plus-values obtenues sur un contrat d’assurance est appliquée la flat tax ou PFU. Le prélèvement forfaitaire unique (PFU) s’applique seulement lors du retrait total ou partiel de votre capital.

Au retrait d’un montant en dessous de 150 000 euros est appliqué un PFU de 7,5 % si le retrait est fait au bout de 8 années de détention du capital. Dans d’autres cas, le PFU est de 30 %, soit 12,8 % et 17,2 % qui correspondent aux prélèvements sociaux. Il n’y a aucune taxe à payer si aucun retrait n’est effectué.

Prélèvements sociaux

Ils sont appliqués différemment en fonction du type d’investissement. Les prélèvements sociaux sont effectués chaque année sur les plus-values générées par un investissement sur les fonds en euros. Que cela soit dans le cadre d’un contrat mono support ou multi support. Quant à l’imposition de la rente viagère, seulement une partie de la valeur de la rente est ajoutée au revenu imposable.

Quels sont les avantages de l’assurance vie ?

L’assurance vie permet la constitution d’un capital à long terme. Pendant que les livrets d’épargne sont plafonnés et ne proposent que 0,50 % comme rendement, l’assurance vie offre un rendement bien plus élevé. Ce rendement va jusqu’à 2 % dans le cadre d’un contrat mono support en fonds euros. Quand l’investissement est fait en unités de compte, le rendement est encore plus élevé.

Vous avez la possibilité de faire le retrait de votre capital après quelques années sans avoir à payer des impôts sur les plus-values réalisées. Vous pourrez aussi opter pour la transformation de votre capital en une rente viagère ou choisir de faire un complément de revenus à travers des retraits fréquents.

Une assurance vie vous apporte la possibilité de faire la transmission de votre patrimoine tout en bénéficiant d’une fiscalité très avantageuse. Vous jouissez également d’une grande liberté pour le choix de vos bénéficiaires.

Questions fréquentes :

  • Quel montant moyen est investi en assurance vie ?

Les sommes qui sont investies par les 25-34 ans en assurance vie font un montant de 10 700 euros. Ce montant a une valeur de 31 500 euros chez les 45-54 ans. Chez les 65-74 ans, il est de 58 700. Ceux de 75 ans ont investi en moyenne 63 000 euros.

  • Comment récupérer l’argent d’une assurance vie ?

Dans une assurance vie, l’argent est placé à long terme. Cependant, la somme épargnée est bien souvent disponible. Vous pouvez donc récupérer le capital en une fois ou à plusieurs reprises. Vous pouvez aussi les transformer en rente viagère.

  • Quel est le délai de versement du capital d’une assurance vie

Le délai après lequel l’assureur doit verser le capital au bénéficiaire est au maximum de 30 jours. Le délai est à compter après que le bénéficiaire a fourni les documents justificatifs.

  • Comment peut-on piocher dans une assurance vie ?

Un souscripteur peut piocher dans son assurance vie quand il le souhaite. Il est alors question de rachats. Pour le faire, il faut contacter l’assureur pour lui demander un virement de la somme.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Cet article vous plaît ? Partagez-le !

Besoin de conseils ?

Prenez un rendez-vous téléphonique avec l’un de nos Conseillers en Gestion de Patrimoine